Home Archives Exposition “Returns”

Exposition “Returns”

by Evelina Reznikove

19 août – 18 septembre. Salle d’exposition de l’Académie des Arts de Vilnius “Titanic” (Maironio g.3, Vilnius). Vernissage de l’exposition : 19 août à 17h

Cette exposition est une excellente occasion de voir sur un même lieu, les œuvres des artistes Damien Beyrouthy, Dénes Farkas, Bruno Goosse, Anna Guilló et Pascal Navarro, qui reflètent des réponses personnelles en réponse à une certaine situation vue sous différents angles et différents moyens d’expression. L’étude des réactions à diverses représentations est basée sur un projet scientifique et artistique de l’Université de Tartu (Estonie), qui visait à analyser les expériences causées par des œuvres d’art et d’autres objets culturels pouvant apporter des expériences singulières et même changer la vie aux observateurs de ces oeuvres.

DAMIEN BEYROUTHY

„Švelniau / įtempčiau“ (Tender/Tenser). 2018–2019 m. Vaizdo instaliacija

Tendre, 2018-2019 | Installation vidéo| js, node, html, css, 2 raspberry pi, 2 vidéoprojecteurs

Tendre est une installation vidéo constituée de deux frises d’images synchronisées. Ces deux chaînes d’images ont été produites en utilisant la recherche d’images par le contenu de manière récursive (procédé proche du principe de l’anadiplose : reprise d’un mot ou d’une image à la fin d’une suite pour débuter la suivante). Pour ce faire, deux images initiales ont été utilisées. La première a été extraite de l’épisode 2 – saison 2 de la série états-unienne Homeland. Celle-ci, censée représenter une rue de Beyrouth, Hamra – mais en réalité filmée à Haifa en Israël –, montre, dans une rue étroite et peu achalandée, des hommes en armes debout dans une fourgonnette. La deuxième provient du résultat obtenu en tapant « Hamra » dans un moteur de recherche. À partir de ces deux images initiales, des séries d’anadiploses ont été construites en utilisant chaque résultat de recherche d’image par le contenu comme nouveau point de départ pour une nouvelle recherche, et ce, jusqu’à aboutir à une image présentant une situation et une ambiance proche de la seconde image initiale (séries d’anadiploses commençant par l’image de Homeland pour s’approcher de l’image de Hamra et inversement). En d’autres termes, les deux séries d’anadiploses ont été orientées pour attendrir la représentation de Hamra montrée dans Homeland et tendre la situation découverte dans la représentation de Hamra trouvée grâce à un moteur de recherche.

„Stebint NSA“ (Watching NSA). 2020 m. Programine įranga paremta instaliacija

Watching NSA, 2020-2021 | 2 écrans, 1 ordinateur, node.js, javascript, Internet.

Programmation : Kevin Niemeskern

Watching NSA est une œuvre programmatique connectée à Internet qui, s’appuyant sur des principes de surveillance encore utilisés dans l’espionnage contemporain, cherche de potentielles traces, liens, corrélations à la NSA (National Security Agency) sur différentes images trouvées sur Internet qui n’ont, à première vue, pas de lien avéré avec cette agence, mais de potentiels liens indirects.

Deux écrans permettent de suivre les étapes du processus d’analyse qui se déroule en direct. Les images analysées sont d’abord segmentées en différentes ZOI (Zone of Interest), chaque zone est associée à une image trouvée sur Internet et assocciée à plusieurs mots clés. Ceux-ci sont alors comparés à une liste de mots considérés comme des IOI (Item of Interest) par le NOC (National Operations Center). Si une correspondance est trouvée, la menace est évaluée pour cette zone. Sinon, l’image est associée à une autre image et le processus est relancé. L’écran de gauche montre différentes étapes du processus, celui de droite, l’image en cours d’analyse. L’identification, l’évaluation et la surveillance d’entités en lien potentiel avec la NSA se poursuit durant toute la durée de l’exposition.

DÉNES FARKAS

„Grįžtant namo“ (Walking Home). 2020 m. Garsinė ir erdvinė instaliacija

ANNA GUILLÓ

„Misija LYNX“ (Operation Lynx). 2020 m. Piešinys ant sienos. Matmenys gali skirtis

„Baltijos jūra“ (Baltic Sea). 2020 m. Karpytas kilimas. Matmenys: apytiksliai 400 x 400

„Priešakinių pajėgų batalionas“ (enhanced Forward Presence – eFP) 2020 m. „Lambda“ spauda, „Dibond“ aliuminio kompozitinė plokštė Matmenys: 100 x 60

Narva. 2020 m. „Lambda“ spauda, „Dibond“ aliuminio kompozitinė plokštė Matmenys: 100 x 60

PASCAL NAVARRO

„Mūsų niūrus spindesys (Mano meilė #3)“ (Our Somber Splendor (My Love #3). 2020 m. „Negentropinis piešinys“ (Negentropic drawing). Matmenys: 240 x 560

BRUNO GOOSSE

„Sanatorijos atmosfera“ (Sanatorium Atmosphere). 2019 m. Instaliacija

2020 Atmosphère sanatoriale

Atmosphère sanatoriale est une exposition présentée à la galerie Kogo de Tartu, sous commissariat de Sara Bédard-Goulet et Liina Raus. L’exposition interroge l’invention du sanatorium public en tant que réponse politique à l’épidémie de tuberculose apparue à la fin du XIXe siècle dans les pays industrialisés mis en perspective par l’histoire estonienne.

You may also like

Ce site utilise des cookies pour améliorer votre expérience. En visitant notre site internet, vous acceptez l’utilisation de tous ces cookies en accord avec notre politique de confidentialité. J’accepte Plus d’infos