Home ArchivesArchives : Débat d’idéesArchives : Nouveaux regards Conférence de François Héran : Les divisions de l’Europe face à la « crise des migrants » : essai d’analyse

Conférence de François Héran : Les divisions de l’Europe face à la « crise des migrants » : essai d’analyse

by Loic

Dans le cadre du débat d’idées, l’Institut français de Lituanie propose un cycle de conférences consacré aux grandes ruptures du XXIe siècle. Le premier volet de ce cycle aura lieu les 24 et 25 avril à la Bibliothèque Nationale de Lituanie. L’écrivain Eugene Ebodé et le sociologue Francois Héran viendront parler à tour de rôle de ce thème au centre des préoccupations actuelles.

25 avril, 17h30, Bibliothèque Nationale de Lituanie. 

Conférence de François Héran : Les divisions de l’Europe face à la « crise des migrants » : essai d’analyse

Dans les quatre années marquées par l’afflux des demandeurs d’asile en provenance du Moyen-Orient et de la corne de l’Afrique, de 2015 à 2018, les pays de l’Union européenne ont enregistré près de 4 millions de demandes d’asile, dont plus de 40 % en Allemagne, 10 % en France, 10 % en Italie, et seulement 8 % dans l’ensemble des 11 États-membres issus de l’ancien bloc communiste. Les différences de comportement se creusent encore quand on considère le traitement des demandes d’asile selon le nombre d’habitants des pays-hôtes. Comment expliquer que l’Union européenne se soit déchirée à ce point sur la question de l’asile ? Pourquoi ce dialogue de sourds entre l’Est et l’Ouest de l’Europe, mais aussi entre le Nord et le Sud ? Partant des données de fait, François Héran examinera les tentatives d’explication qui ont été proposées. Il reviendra sur les facteurs géographiques, historiques et culturels, mais aussi sociopolitiques, qui tendent à formater le débat public sur l’immigration aux quatre coins de l’Europe.

Né en 1953, ancien élève de l’École normale supérieure, François Héran est agrégé de philosophie (1975), titulaire d’une thèse d’anthropologie de l’École des hautes études en sciences sociales (1979) et d’un doctorat d’État de l’université Paris-Descartes (1996). Il est lauréat des bourses Zellidja pour des voyages d’études menés en Égypte (1969) et au Liban (1970). Après quatre années de terrain en Espagne et en Bolivie, il rejoint l’Institut national d’études démographiques (INED) et l’Institut national de la statistique et des études économiques (INSEE) pour réaliser des enquêtes sur la sociabilité des Français (1982), la formation des couples (1984), les efforts éducatifs des familles (1992), la participation électorale (1995-1998), ainsi que l’enquête Famille associée au recensement de 1999. Il dirige les études démographiques de l’INSEE de 1993 à 1998, avant de prendre la direction de l’INED pour plus de dix ans, d’avril 1999 à septembre 2009.

En juillet 2008, il a été élu président de la European association for population studies (EAPS).

Depuis avril 2010, il préside le Conseil d’orientation scientifique et pédagogique du pôle universitaire « Sorbonne Paris Cité ». Il enseigne actuellement à Sciences-Po, à l’École des hautes études en sciences sociales et à l’Université de Lund (Suède).

En juin 2017, il est élu Professeur au Collège de France sur la chaire Migrations et sociétés, tout en dirigeant l’Institut Convergences Migrations.

Ses recherches se poursuivent actuellement dans plusieurs directions : les causes et conséquences des migrations internationales ; l’histoire des formalisations des systèmes de parenté, du droit romain à nos jours ; l’histoire des théories sociologiques de l’action ; l’évolution des langues en France.

You may also like

Ce site utilise des cookies pour améliorer votre expérience. En visitant notre site internet, vous acceptez l’utilisation de tous ces cookies en accord avec notre politique de confidentialité. J’accepte Plus d’infos