Home Actualités Goût de France 2021

Goût de France 2021

by Evelina Reznikove
Goût de France du 14 au 22 octobre 2021

Goût de/Good France, grande célébration de la gastronomie française dans l’hexagone et dans le monde entier, revient pour une sixième édition ! L’événement fera une nouvelle fois rayonner la France sur les 5 continents en liant l’attractivité touristique à la valorisation internationale des produits, emblèmes du patrimoine culinaire français.

Célébrant l’univers de la gastronomie, Goût de/Good France 2021 aura l’honneur de mettre la France en lumière à travers le monde et plus particulièrement le patrimoine culturel et culinaire de la région Centre-Val de Loire.

Chef doublement étoilé de La Maison d’à côté à Montlivault, dans le Loir-et-Cher, Christophe Hay est cette année l’ambassadeur de Goût de/Good France, dont la 6e édition met en valeur et à l’honneur la gastronomie en région Centre-Val de Loire. Formé auprès de Paul Bocuse dont il a porté la fierté de la cuisine française aux Etats-Unis pendant cinq ans, véritable passeur, très attaché à la transmission de la culture culinaire, Christophe Hay est le chef de file d’une gastronomie durable et sensible, qui puise son inspiration dans la terre nourricière.

Un événement à l’initiative du Ministère de l’Europe et des Affaires étrangères et d’Alain Ducasse.

Venue en Lituanie du chef français Thomas Parnaud

Le chef Thomas Parnaud est aux commandes des cuisines du Grand Monarque à Chartres et notamment du restaurant étoilé le Georges. Le Grand Monarque est plus qu‘un hôtel-restaurant, il s‘agit d‘une institution. La création du lieu remonte à 1634 où il porte alors le nom de l‘Auberge Sainte-Barbe. Le restaurant gastronomique, le Georges, apparait dans le Guide Michelin en 1900 et est étoilé depuis 2009. Thomas Parnaud, aux commandes de la cuisine n’est arrivé qu’il y a 2 ans et a su conserver l’étoile acquise par son prédécesseur.

Ce jeune chef de 30 ans tout juste a une enfance atypique. Fils d’un commandant des affaires maritimes, il a toujours voyagé au gré des mutations professionnelles de son père (mais toujours en bord de mer). Sa famille est originaire du sud de la France, Bordeaux d’un côté et la région de Perpignan-Collioure de l’autre. D’ailleurs c’est à Perpignan qu’il suit les cours de l’École hôtelière. A la sortie, il travaille dans la région quelques années notamment chez Lionel Giraud (2 **) qu’il seconde puis passe par Paris chez Joël Robuchon (atelier étoile) et chez Eric Fréchon (Le Bristol et Epicure). Et puis il reprend la cuisine du Grand Monarque à la demande des propriétaires actuels. Il est choisi alors que les 2 autres candidats au poste sont déjà étoilés.

Films sur la gastronomie

Salle de projection de l’Institut français

Le 20 octobre 2021 à 18h « À la recherche des femmes chefs », 2016

Vérane Frédiani est partie aux quatre coins de la planète à la rencontre de femmes chefs qui innovent dans la haute gastronomie, dans la restauration et dans les métiers de bouche. Tout au long du film, on suit ces femmes dans les cuisines des grands restaurants, au sein des écoles, mais aussi dans la rue avec la street-food qui a le vent en poupe. On croise aussi des sommelières, des activistes, des femmes entrepreneuses qui managent des brigades et se battent au quotidien pour exister dans des sphères d’hommes, qui prônent le développement durable, l’égalité et qui souhaitent changer le monde à travers leur vision de la gastronomie.

Le 21 octobre 2021 à 18h « Michel Bras », 2000

Laguiole, dans l’Aveyron, se trouve le restaurant de Michel Bras, l’un des plus grands cuisiniers français. Profondément attaché à sa terre, l’Aubrac, ce chef utilise les paysages, les formes et les couleurs de sa région natale comme source d’inspiration. Tandis qu’il livre ses recettes, des similitudes apparaissent entre ses plats et la nature, à savoir les grands plateaux verdoyants de l’Aubrac. Michel Bras se fait poète, peintre, musicien lorsqu’il parle de sa cuisine, de son œuvre. Novatrice, elle ressemble à un laboratoire avec toutes les herbes présentes et les expériences culinaires qui y sont faites mais elle garde toujours un fort rapport au terroir. Chaque assiette transmet une émotion forte comme la fraîcheur d’une prairie ou un souvenir d’enfance.

Le  23 octobre 2021 à 12h « Pierre Gagnaire », 2001

Pierre Gagnaire, installé rue Balzac à Paris, est un cuisinier hors normes. Ce grand Chef cuisinier nous propose une série d’improvisations où s’expriment l’imagination et la création d’œuvres d’art culinaires. Nous assistons à une véritable performance, pleine de couleurs, de formes et de matières variées. Puis, la course est lancée, en salle les clients commandent, en cuisine le chef et ses cuisiniers s’activent. Pierre Gagnaire n’est pas qu’un cuisinier, il est à la fois peintre, sculpteur, travaille à la fois le fond et la forme de ses créations. Il donne une dimension ludique et artistique à ses plats, des réalisations que l’on apprécie avec une sensibilité proche du regard que l’on porte sur l’Art contemporain.

You may also like

Ce site utilise des cookies pour améliorer votre expérience. En visitant notre site internet, vous acceptez l’utilisation de tous ces cookies en accord avec notre politique de confidentialité. J’accepte Plus d’infos