Home ArchivesArchives : Cinéma Palanga mon amour 2019

Palanga mon amour 2019

by Loic

Festival du film français Palanga, mon amour « Au-delà des limites »

Le festival de cinéma « Palanga, mon amour » aura lieu à partir du 26 juillet, et jusqu’au 30 août. Dans le cadre de festival 6 films d’animation seront projetés au Musée de l’Ambre de Palanga. Ensuite, un film français sera diffusé chaque mercredi et chaque vendredi. Au total 9 films seront présentés.

Cette année, le thème choisi est « Au-delà des limites ». Le film de Jacques Demy « Les demoiselles de Rochefort » sera projeté lors de l’ouverture du festival, qui s’achèvera avec le documentaire d’Agnès Varda « Les plages d’Agnès » : deux films poétiques, colorés et vivants qu’appréciera certainement le public.

Le Festival aura lieu au mois d’août, avec deux projections par semaine : tous les mercredis et vendredis à 17 heures au Musée Anapilis à Palanga.

– Vendredi 26 juillet : Les demoiselles de Rochefort (OUVERTURE), Jacques Demy

Les sœurs Garnier, jumelles de 25 ans, sont aussi jolies l’une que l’autre. Delphine est professeur de danse, Solange donne des leçons de solfège, et toutes les deux attendent le grand amour.

– Mercredi 07 août : Sans toit ni loi, Agnès Varda

Un matin d’hiver, une jeune vagabonde est découverte morte de froid dans un fossé. Son passé se reconstitue au fil des témoignages de gens qui ont croisé sa route. Elle s’appelait Mona. Pour vivre sa liberté, elle avait tout quitté.

– Vendredi 09 août : Pierrot le fou, Jean-Luc Godard

Ferdinand Griffon (dit Pierrot le fou) vit avec sa femme et ses enfants dans un monde qui l’ennui. Un jour, il décide de fuir avec une ancienne amie, poursuivie par des tueurs à gage. Tous deux commencent donc un long voyage à travers la France, vers la Méditerranée.

– Mercredi 14 août : Le cercle rouge, Jean-Pierre Melville

Le commissaire Matteï, de la brigade criminelle, est chargé de convoyer par le train Vogel, un détenu. Cependant, celui-ci s’enfuit en pleine nuit et demeure introuvable, malgré un important dispositif policier.

– Vendredi 16 août : Les diaboliques, Henri-Georges Clouzot

Michel Delasalle est le directeur cruel d’institution destinée à l’éducation des jeunes garçons. Sa femme et sa maîtresse se rapprochent l’une de l’autre et décide de tuer cet homme qu’elles haïssent. Mais quelques jours après leur méfait, le corps de Michel disparaît…

– Mercredi 21 août : Jacquot de Nantes, Agnès Varda

En 1939, Jacquot a 8 ans. Elevé dans un garage où tout le monde aime chanter, il s’intéresse aux marionnettes et aux opérettes. Puis il veut faire du cinéma, mais son père lui fait étudier la mécanique.

– Vendredi 23 août : Le salaire de la peur, Henri-Georges Clouzot

Quatre hommes acceptent de véhiculer, au péril de leur vie, un chargement de nitroglycérine sur cinq cents kilomètres de routes défoncées.

– Mercredi 28 août : Le roi et l’oiseau, Paul Grimault

Dans le royaume de Takicardie, un roi tyrannique tombe amoureux d’une bergère. Celle-ci décide alors de s’enfuir avec le petit ramoneur qu’elle aime. Tous deux se réfugient dans une tour en haut du palais où un oiseau bavard décide de les aider.

– Vendredi 30 août : Les plages d’Agnès (CLOTURE), Agnès Varda

En revenant sur les plages qui ont marqué sa vie, Agnès Varda invente une forme d’auto documentaire. Elle se met en scène au milieu d’extraits de ses films, d’images et de reportages.

You may also like

Ce site utilise des cookies pour améliorer votre expérience. En visitant notre site internet, vous acceptez l’utilisation de tous ces cookies en accord avec notre politique de confidentialité. J’accepte Plus d’infos