Lundi 16 mars, 18 h

Rencontre avec le journaliste Patrick Boitet autour de l’un de ses documentaires.

Institut français de Lituanie

Journaliste depuis une trentaine d’années, Patrick Boitet a fait l’essentiel de sa carrière à la télévision française, d’abord comme reporter au journal télévisé, avec une prédilection pour les questions internationales. Il filme la Roumanie de Ceaucescu, l’émergence du Japon, la Tchécoslovaquie avant la chute du Mur. Correspondant de guerre, il est en février 1991 le premier journaliste français à pénétrer avec son équipe dans Koweit City lors de la première guerre du Golfe.
Frustré par les formats réducteurs du JT, il décide d’opter pour les magazines et les documentaires. Il fait partie de l’expédition Sagarmatha qui diffuse en 1998 l’ascension de l’Everest en direct. Grand reporter free-lance, il travaille pour toutes les grandes chaînes françaises mais aussi via la ZDF en Allemagne pour ARTE et comme producer de l’émission « Europe express » pour Channel Four en Grande-Bretagne. Il a aussi collaboré pour France 2 au magazine « Résistances » consacré aux combats pour les droits de l’homme dans le monde. Cela lui vaudra une arrestation au Nigéria pour une enquête sur le trafic des déchets toxiques.

En 1996, il prend la direction de l’agence Théopresse qui produit entre autres les reportages d’une émission hebdomadaire réputée en prime time sur France 3, « la marche du siècle ».

En 2002, Patrick Boitet crée l’émission « un Œil sur la planète » qui est diffusée sur France 2, la première chaîne publique française, puis sur le réseau de TV5 Monde. Ce programme de 100’ traite en profondeur de l’actualité internationale en consacrant plusieurs reportages à un pays ou à une thématique. Sa ligne éditoriale est de montrer le monde tel qu’il est et non tel qu’on voudrait qu’il soit, aussi gênantes que puissent être certaines découvertes.
Non « politiquement correct », un Œil sur la planète pourfend les clichés et suscite parfois les polémiques comme avec ses numéros sur Israël, la Palestine, la légalisation du cannabis, la Tchétchénie ou la Russie de Poutine.
Depuis 13 ans, Patrick Boitet assure la rédaction en chef de ce programme qui fêtera au mois de mai son 50ème numéro.

Primé pour ses reportages à plusieurs reprises, dont le prix franco-allemand du journalisme pour une enquête sur Volkswagen, Patrick Boitet a obtenu en 1996 la plus prestigieuse récompense de la presse française, le prix Albert Londres, pour son film « les Seigneurs de Behring », un 52’ tourné en Sibérie sur les Tchouktches, chasseurs de morses et de baleines.

Un Œil sur la planète a aussi été régulièrement récompensé pour la qualité de ses émissions.